Des TICs et des femmes

Neelie Kroes est la commissaire européenne en charge de la société numérique depuis novembre 2009, après avoir été responsable de la concurrence dans la 1re commission Barroso. A l’occasion de la journée internationale de la femme, elle appelait le 8 mars dernier à ouvrir les portes du secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication aux femmes, encore trop peu nombreuses selon elle.

Citant Martha Lane Fox (co-fondatrice de Lastminute.com) et Tawakkol Karman, la “mère de la révolution” yéménite et prix Nobel de la Paix 2011, la commissaire a rappelé que “les TIC ne sont plus le loisir de jeunes garçons qui programment en solitaire dans leurs chambres, mais il s’agit de trouver de nouveaux services, faire de nouvelles connections et exercer sa liberté d’expression”.
“Femmes du monde entier, souvenez-vous que ce secteur [industriel] peut vous aider et a besoin de vos idées, de votre talent, de votre enthousiasme”. 

Le Mouvement du 20 Février, un an après

Nabil Bakani est un cinéaste marocain de 31 ans. Il s’est engagé auprès du Mouvement du 20 février, le mouvement des jeunes Marocains qui se battent dans le sillage du printemps arabe pour exiger plus de libertés, plus de démocratie, plus d’égalité sociale, le respect des Droits de l’homme et la lutte contre la corruption. A l’heure de l’anniversaire du Mouvement, il a accepté de répondre à nos questions le rôle d’Internet dans la protestation et l’avenir du Mouvement. 

Afficher davantage

SOMALIE - Le terrorisme, une activité sociale comme les autres ?

L’excellent quotidien britannique The Guardian rapporte que la milice islamiste Al-Shabaab s’est créée un compte Twitter (@HSMPress) le 7 décembre.

Afficher davantage

TUNISIA - Confessions of a hacking mind

In depth look into the Tunisian Revolution with the confessions of a hacker in TECHCRUNCH


#Tunisia #ArabicSpring

RUSSIE - Comment Internet fait reculer la censure télévisuelle

 Certains droits réservés par Cain and Todd Benson

Fait exceptionnel, la télévision d’Etat russe a commencé à couvrir les manifestations de contestation des résultats des élections législatives du 4 décembre dernier. Décryptage de la volte-face stratégique du Kremlin. 

Fait exceptionnel, relevé par le quotidien britannique The Independent, la télévision russe a commencé à relayer les manifestations de contestation des résultats des élections législatives du 4 décembre dernier. C’est Russie Unie, le parti du Premier ministre russe Vladimir Poutine qui a remporté ces élections, que les manifestants et l’opposition suspectent d’être frauduleuses.

Afficher davantage